Skip to content


Le Mardi 10 novembre 2015 à 20:48

Un colistier de Dominique Reynié (LR) condamné en 2002 pour corruption


Le candidat Les républicains aux régionales de décembre a déposé sa liste vendredi 6. Y figure notamment Pierre Dudieuzère, maire de Vendargues (Hérault), définitivement condamné avec le sulfureux Richard Pérez pour des faits remontant au début des années 90. (480 mots)

Par Jacques-Olivier Teyssier

 Entête de la décision de la cour d'appel de Montpellier de 2002 condamnant Pierre Dudieuzère pour corruption

Dominique Reynié serait donc un « frondeur » à en croire Libération (7/11) pour avoir « nettoyé »  la liste qu’on lui aurait imposée où figurait notamment Arnaud Julien, le président héraultais de Les Républicains. Les pratiques de ce dernier à l’office de tourisme de Juvignac dont il était le directeur, ont été pointées par la nouvelle équipe municipale notamment lors d’une réunion publique le 7 novembre 2014 (vidéo ici). Elle sont également en cours d’analyse par la Chambre régionale des comptes. Et Libération d’écrire que Dominique Reynié « a déposé en préfecture de Toulouse une liste nettoyée de deux personnalités, à ses yeux et à ceux de nombre de ses colistiers, moralement ou pénalement à risques ».

7e place sur 32 sur la liste héraultaise
Ce dont on a beaucoup moins parlé c’est la présence sur cette liste de Pierre Dudieuzère en très bonne position puisqu’il occupe la 7e place sur 32 sur la liste héraultaise. Donc en position éligible. On ne sait pas si Pierre Dudieuzère est considéré comme « moralement à risques » par Dominique Reynié – sollicité par Montpellier journal, ce dernier n’a, pour l’instant, pas donné suite – mais il reste que le maire de Vendargues a été condamné le 8 octobre 2002 notamment pour corruption passive par la Cour d’appel de Montpellier (1).

Tous les détails de l’affaire, documents et coupure de presse à l’appui sont consultables sur le site Vendargues infos, tenu par Bernard Suzanne, conseiller municipal d’opposition à Pierre Dudieuzère. Ce dernier avait d’ailleurs tenté de faire retirer la copie de la condamnation du site Vendargues infos, menace d’action judiciaire à l’appui mais Bernard Suzanne n’a pas lâché le morceau (lire ici).

Une « belle carrière » judiciaire
Au côté de Pierre Dudieuzère se trouvait Richard Perez reconnu coupable de corruption active c’est-à-dire qu’il était le corrupteur alors que le premier était le corrompu. En parallèle, Richard Perez a fait une « belle carrière » judiciaire : « condamné en 2003 à neuf ans de prison ferme pour avoir organisé une série d’incendies criminels contre des camions de ramassage à ordures », « deux ans de prison dans une vaste affaire de trafic de drogue » (Midi Libre, 4/10/2013), mis en examen et placé en détention depuis octobre 2013 pour avoir commandité un meurtre (Midi Libre, 5/06) (2).

Toute cette histoire n’a néanmoins pas trop limité la carrière politique de Pierre Dudieuzère, plusieurs fois réélu à la mairie de Vendargues, vice-président de Georges Frêche (PS) puis de Jean-Pierre Moure (PS) à l’agglomération de Montpellier. Il a également été le suppléant du candidat RPR aux législatives René Couveinhes en mai 1997 alors qu’il avait été placé en détention provisoire un an plus tôt. Et donc aujourd’hui, présent sur la liste de Dominique Reynié.

___________
(1) La condamnation a été rendue définitive le 1er avril 2003 après le rejet du pourvoi devant la Cour de cassation.
(2) Selon le code de procédure pénale, toute personne suspectée ou poursuivie est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été établie.

Lire aussi :


Publié dans Politique. Mots clés : , , , .

0 commentaire(s)

Suivre les commentaires de cet article

Vous devez être abonné et connecté pour publier un commentaire.