Skip to content


Le Vendredi 23 novembre 2012 à 20:20

Une cinquantaine de personnes à Montpellier contre « l’Ayraultport » (vidéo)

La manifestation a été organisée en quelques heures. L’idée a été lancée vers 11h et à 18h, les manifestants se sont retrouvés face à la préfecture à Montpellier pour dire leur soutien à « la lutte des opposants » à la construction d’un aéroport à Notre Dame des Landes (Loire Atlantique) soutenu par le premier ministre PS Jean-Marc Ayrault et dont la concession de 55 ans a été attribuée à un groupement conduit par Vinci. Ce matin, une opération regroupant 500 gendarmes a été lancée pour expulser les résistants qui avaient réoccupé la ZAD (Zone à défendre ou Zone d’aménagement différée selon les points de vue) sur le site du futur aéroport.

Banderole lors de la manifestation de Montpellier contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes le 23 novembre 2012 (photo : Xavier Malafosse)

Hasard du calendrier, à 18h, avait également lieu un dépôt de gerbe au pied de la statue de Jean Jaurès par Hussein Bourgi, le nouveau premier fédéral PS de l’Hérault en présence de nombreux élus socialistes. Notamment : les députés Christian Assaf, Fanny Dombre-Coste, Anne-Yvonne Le Dain, Patrick Vignal, le président du conseil général de l’Hérault, André Vezinhet et le président de l’agglomération de Montpellier, Jean-Pierre Moure. Les manifestants contre l’aéroport ont donc décidé de se déplacer vers la place à quelques centaines de mètres de la préfecture pour aller crier leur colère aux socialistes. Parmi les manifestants, des militants d’EELV, de la Gauche anticapitaliste, de Greenpeace, du Parti de gauche, des anarchistes, etc. Il y avait aussi des élus d’opposition au conseil municipal de Montpellier : Christian Dupraz (aussi conseiller général) et Mustapha Majdoul (EELV), Francis Viguié (Gauche anticapitaliste – Fase). Ou encore François Baraize, ancien candidat EELV aux législatives.

Une banderole faisait le lien avec des projets locaux également soutenus par le PS : le doublement de l’A9 (pour la passer à 12 voies) et la ligne à grande vitesse. Le Parti socialiste était la cible de nombreux slogans : « Non, non, à la répression ! Non, non, à l’aéroport ! », « Vinci dégage, résistance et sabotage ! «  « P comme pourris, S comme salauds, à bas, à bas le parti socialo », « Ps, Medef, même combat ! », « Traîtres à Jaurès ! », « PS, Vinci, c’est la racaille, une seule solution : qu’ils s’en aillent ! » Certains élus et militants PS n’ont pas traîné, d’autres ont discuté avec les manifestants.

Plus de 35 manifestations étaient annoncées aujourd’hui partout en France en réaction à l’opération lancée ce matin par le ministre de l’intérieur, Manuel Valls.

Regarder la vidéo (à gauche les manifestants, à droite les militants PS) :

► Voir aussi :

Publié dans Brèves, Environnement. Mots clés : , , , , , , , , , , , , , .

3 commentaire(s)

Suivre les commentaires de cet article

  1. bpesti said
    on 24 novembre 2012

    à 1 h 01 min

    « Parmi les manifestants, des militants d’EELV… »

    La belle contradiction habituelle des Verts. Ils critiquent le gouvernement, mais leurs ministres ne démissionnent pas. Jusqu’où et jusqu’à quand accepteront-ils d’être humiliés par le « grand frère » socialiste ?

    bpesti.

  2. Jacques-Olivier Teyssier said
    on 24 novembre 2012

    à 9 h 40 min

    Sur ce sujet, voir l’article du blog du Monde que j’ai mis en bas d’article.
    NB : pour l’italique c’est avec < et > et pas avec [ et ]. J’ai corrigé.

  3. kle said
    on 8 décembre 2012

    à 9 h 44 min

    Aujourd’hui samedi 8 manif’action appelée par le collectif nddl34, à l’occasion de la journée internationale contre les grands projets inutiles imposés.
    A partir de 14h devant la Maison de la démocratie…