Skip to content


Le Jeudi 24 février 2011 à 18:03

L’entreprise israélienne Agrexco répond aux accusations de « fraude »

Mais elle ne s’explique pas sur l’incohérence dans les déclarations douanières mise en évidence par les opposants à son installation sur le port de Sète. Montpellier journal a contacté la délégation des douanes en Languedoc-Roussillon pour mieux comprendre et celle-ci déclare que des erreurs existent toujours en matière de dédouanement. Ce qui permettrait de laisser le bénéfice du doute à

Vous devez être abonné(e) pour lire la suite. Identifiez-vous ou Abonnez-vous pour lire cet article.

Il vous en coûtera seulement 5 € par mois !

Le seule ressource de Montpellier journal ?
Les abonnements et les dons de ses lecteurs. Abonnez-vous pour soutenir l'indépendance du site.

S'abonner

Publié dans Politique. Mots clés : , , .

La visualisation des commentaires est réservée aux abonnés.